L’e-commerce et le marché du prêt-à-porter

L’e-commerce mondial constitue une industrie colossale qui génère 1.462 milliards d’euros chaque année. Malgré sa taille exceptionnelle, elle continue de grandir avec une moyenne de croissance de 20 % par an. Parmi les secteurs qui portent cette industrie se trouve celui de l’habillement et plus particulièrement celui du prêt-à-porter. En France, le sous-secteur du prêt-à-porter a généré la coquette somme de 5,053 milliards durant le premier semestre 2015. En 2016, les experts misent d’ailleurs sur un nouveau record de performance pour le prêt-à-porter. Au vu de tous ces chiffres, il est réaliste de dire que ce sous-secteur se présente comme une véritable aubaine pour les futurs entrepreneurs.

Investir dans le prêt-à-porter

Pour profiter correctement du succès du marché du prêt-à-porter en ligne, il faut investir dans la création de site internet. Le site web doit être ergonomique et proposer une navigation intelligente pour maximiser la force de vente. Outre ces qualités, un site e-commerce doit également profiter d’un bon référencement pour attirer un maximum de clients. Enfin, le site doit être en mesure de récolter des données sur chaque client pour optimiser les opérations commerciales. Pour obtenir un site répondant à toutes ces exigences, le magasin de prêt à porter décide généralement de se tourner vers une équipe de professionnels en création de site internet comme WebGazelle, pour réaliser son site e-commerce. L’expert en création de site web s’occupera de la conception, du référencement et de la maintenance du site. À noter qu’il est recommandé de négocier des avantages si vous souhaitez signer un contrat à long terme.

Un marché essentiellement féminin

Le prêt-à-porter en ligne attire une clientèle majoritairement féminine. Cette dernière dépense en moyenne entre 50 et 200 euros par mois pour ses achats de prêt-à-porter. Il convient de noter que la forte croissance du marché s’explique par le succès des soldes et offres promotionnelles saisonnières. 73 % du chiffre d’affaires des opérateurs sont réalisés durant les périodes de soldes et de promotion. D’ailleurs, notant cette tendance exceptionnelle, une nouvelle réglementation a été mise en place en 2015 concernant la durée des périodes de soldes. Celles-ci passent de 5 à 6 semaines. Le marché connait également du succès à l’étranger, en particulier auprès des pays de l’Union Européenne. En 2015, 51 % des exportations françaises de prêt-à-porter allaient en direction des 28 membres de l’UE. Grâce à l’essor continu des technologies de communication et d’information comme le mobile, les ventes de prêt-à-porter devraient progresser à un rythme soutenu jusqu’en 2020 avant d’atteindre leur pic. Le marché commencera ensuite à se stabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *